Tensions religieuses à la RATP

Des femmes machinistes chauffeurs travaillant à la RATP témoignent de la grave détérioration des conditions de travail, causée par certains de leurs collègues musulmans :


Points fort de ce reportage exclusif :

  • Recrutement sélectif : la RATP recrute de préférence des Maghrébins musulmans, plutôt que des Français de souche.
  • Des chauffeurs musulmans sont agressifs et malpolis envers les passagers.
  • Des chauffeurs musulmans refusent de serrer la main à leurs collègues femmes, les traitent avec mépris, les insultent.
  • La hiérarchie refuse d’intervenir et de soutenir le personnel agressé par ces employés musulmans, sous prétexte de maintenir « la paix sociale ».
  • Certains chauffeurs musulmans refusent de conduire un bus parce qu’une femme l’a conduit avant eux.
  • Des chauffeurs musulmans prient sur leur lieu de travail, voire dans les bus, pendant le temps de travail.

Ainsi, des musulmans « fascistes et racistes » traitent leurs collègues « blanches » comme des êtres inférieurs et imposent peu à peu l’islam dans la RATP.

Lorsque Chamberlain fit signer à Hitler un traité de paix, Churchill eut cette réflexion prémonitoire :
« Entre le déshonneur et la guerre, vous avez choisi le déshonneur et vous aurez la guerre. »

Source : Riposte Laïque